Quel futur pour l’art italien moderne et contemporain ?

 

Les artistes italiens du 20ème siècle bénéficient d’une immense popularité sur le marché de l’art.

Deux ventes ont été organisées à Londres au mois d’octobre, par Christie’s et Sotheby’s, réalisant respectivement 27, 6 et 41, 4 millions de livres sterlings.

Cependant cet engouement ne profite pas directement à l’économie italienne, l’acquisition des oeuvres étant réglementée par une législation très stricte.

Les oeuvres d’art considérées comme des « trésors nationaux » ne peuvent pas quitter le territoire italien, tandis que les oeuvres réalisées il y a plus de cinquante ans requièrent une autorisation officielle pour sortir du pays.

Ainsi, les artistes italiens de l’après-guerre, comme Alberto Burri, Salvatore Scarpitta, Lucio Fontana, sont en hausse sur les marchés.

Ce succès pourrait en parti s’expliquer par la menace portée par la législation italienne sur la libre circulation des oeuvres ; ces créations entreront bientôt dans la catégorie des oeuvres de plus de cinquante ans, leur exportation sera limitée, risquant ainsi de faire baisser leur valeur.

Lire L’Article

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :